Bienvenue sur le forum de Camille Thirion
15 Novembre 2018 à 15:31:13 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Nouveau forum CTHIRION installé !
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Chasse-photo  (Lu 179 fois)
admin
Administrateur
Membre Héroïque
*****
Messages: 793


Voir le profil
« le: 11 Juin 2018 à 14:32:48 »

Réalité!

Parmi mes connaissances "anti-chasse" qui ne comprennent pas la nécessité de la régulation pour une meilleure cohabitation Homme/animal :

Elles me disent, pourquoi ne pas photographier les animaux plutôt que les tuer?

Jusqu'au jour où dans un beau quartier résidentiel près d'une jolie promenade longeant un grand bois (Profondeville), le réveil les ramène à la réalité :

Un chevreuil a brouté vignes, ronces, framboisiers et clématites et quelques légumes du potager, un sanglier a labouré le pelouse à la recherche de vers de terre ou avalé tous les tubercules de dahlias ou les bulbes de bégonias, déterré les carottes, la clôture en ayant pris un sale coup.

Chasse-photo

Elle n'est pas sans risques :

Au bord d'un étang, milieu fragile, la végétation des rives se voit piétinée, les jeunes batraciens à peine sorti de l'eau au printemps ou les jeunes couleuvres aussi.
Partout, jachères, friches, champs ou bordures, gare aux couvées ou nichées éparpillées, rapidement repérées par les prédateurs!

Dérangements des jeunes cervidés, s'il sont caressés et l'odeur de l'humain perçue, la mère peut les abandonner.

Les cervidés dérangés peuvent s'encourir vers les voies de circulation à grand trafic notamment aux bords des voies rapides ou des voies de chemin de fer.

Voilà des raisons qui me font craindre l'accès plus ouvert à la forêt du Ministre R.Collin!

Autre souci!

Lorsqu'un animal rare est aperçu et que les photos mentionnent où on peut le rencontrer, c'est "la ruée" oserais-je dire la "curée".
Heureusement les sites de photo comme observations/natuurpunt.be ne mentionnent plus ces données limitant le risque de destruction volontaire ou de piégeage pour des espèces protégées.

Autre exemple, un oiseau rarissime est de passage, s'il est décelé, bientôt 50 télé-objectifs le guettent au bord d'un site ou d'un jardin.
Ce besoin d'un scoop, de sensationnel, pour des naturalistes, je ne trouve pas cette démarche saine.
Si vous avez envie d'une photo pour vos références, arrangez-vous avec d'autres désignés à cet effet et de confiance pour l'avoir en prêt.

Curieusement, pour certains, la chasse-photo a un relent discret de prédation!

Camille
« Dernière édition: 11 Juin 2018 à 19:26:48 par admin » Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.13 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !