Bienvenue sur le forum de Camille Thirion
24 Mars 2019 à 08:48:02 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Nouveau forum CTHIRION installé !
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le chasseur, un régulateur?  (Lu 430 fois)
admin
Administrateur
Membre Héroïque
*****
Messages: 801


Voir le profil
« le: 27 Mai 2018 à 14:26:59 »

La régulation des espèces!

Quel que soit le règne, le végétal, comme l'animal, l'homme se prend souvent pour le Grand Architecte, il se donne le droit à l'exclusion de certaines espèces de la planète : ostracisme dont l'histoire nous donne de multiples exemples!

Alors quand un chasseur me dit qu'il est le prédateur suprème au sommet de la pyramide de la vie....excusez du peu....  j'ai écrit maintes fois combien cela me hérisse, le chasseur ou le gestionnaire de la faune a mis en situation critique pas mal d'espèces.

Qu'il se prennne pour" le Grand Architecte", non.....la Nature est beaucoup plus rapide pour réagir" sur la touche" quand les hommes l'ont malmenée!

En illustration, les mesures agri-environnementales se "cassent la figure" faute d'inventaires corrects, de prise en considération des critères primordiaux  mais aussi secondaires dans les cahiers de charge des aménagements!

La régulation des espèces est aussi un échec: cerfs, chevreuils, sangliers, corvidés, espèces invasives.....ou tout simplement d'autres espèces envahissantes, cela confirme que nous ne détenons pas encore toutes les clés de la Nature!
Et surtout, ce que beaucoup oublie, c'est que l'Homme est le moteur par ses pratiques des "déséquilibres", qui instaure les conditions idoines d'installation des espèces dites invasives ou simplement envahissantes!

Mais nous savons aussi tous que  la notion d'équilibre est sujette à caution vu que celui-ci est en remaniement perpétuel!

La régulation des espèces oui mais...

 Réguler, tout un pan de la biodiversité peut parfois en souffrir et cela ne figure jamais dans la grande presse traitant de cette problématique : asphyxier les renards au  terrier pour lutter contre la rage et voilà que les blaireaux ont failli disparaître de notre faune à cause de la confusion des terriers!
Cas épineux que le blaireau, accusé d'être vecteur de certaines affections contaminantes pour le bétail ou d'autres espèces sauvages!

Autre exemple, la loutre que l'on essaye désormais de protéger.....

Les appels à la collaboration des chasseurs dans la problématique des espèces invasives ou simplement envahissantes m'inquiètent, incitation au coup de fusil facile, repérage des espèces concernées : les gardes m'inquiètent plus que les chasseurs!

Je rappelle que sur les sites comme observations/Natuurpunt.be, les lieux de prises de vue ne sont plus mentionnés explicitement, les risques abusifs de piégeage ou de destruction étant bien présents!

Je rappelle qu'il existe des lois pour des autorisations de destruction au niveau européen, national, régional, local ou saisonnier ou par milieu : ces autorisations étaient autrefois délivrées par le Conseil supérieur wallon de la Nature (CSWCN) désormais appelé Pôle Nature avec plusieurs subdivisions de champ d'action.

Les autorisations, trop long temps d'attente, bien compréhensible! Passer une demi journée à autoriser quelqu'un qui a soigné un raton-laveur, une chouette à les garder alors que des problèmes plus aigus sont en attente...
Désormais ces autorisations sont reprises dans une session réservée à cet effet!

Dans la nouvelle structure sensée être plus efficace de cet organisme, il fait des propositions au Ministre en charge ou analyse les propositions de celui-ci.
Si les propostions émanant de cet organisme n'ont pas un impact médiatique important, elles risquent de demeurer"lettres mortes" malgré le travail acharné de leurs promoteurs.

Quelques exemples et leurs travers!

Près de chez moi sur les hauteurs de Seraing, prolifération de sangliers, destruction de jardins, espaces publics,
panique dans un super-marché, organisation d'une grande battue largement annoncée, avec de nombreux chasseurs expérimentés et assermentés....les sangliers ont leur GSM sans doute et les amis de la Nature aussi,  seulement cinq pièces au tableau en fin de journée!

A l'annonce par affichage d'une battue, la nuit, les anti-chasse attirent le gibier ou le pourchassent ailleurs, détruisent chalets et miradors, l'annonce est pourtant une obligation légale!

Cormoran

Propos d'un chasseur généraliste, j'ai l'autorisation de destruction cormoran pour la vallée de...
Cette destruction devrait être encadrée ou du ressort de la DNF.
L'autorisation ici ne repose à mes yeux sur aucune base : évaluation des dégâts, des populations....

A l'opposé, un pisciculteur doit déposer une demande annuelle justifiée et se voit imposer des quotas de destruction, invérifiables sauf si votre voisin règle ses comptes et vous dénonce.

Un autre pisciculteur se voit privé de quota car il est inclus dans "un bassin" et que les quotas y sont généralisés
sous une autre réglementation.
La problématique commence à se poser pour le castor, le héron....

Chasseurs, soyez responsables, vigilants mais pas"justiciers" et soyez attentifs à ce que les appels de votre revue cynégétique envers les espèces indésirables, vous n'êtes pas en mesure d'en évaluer la nécessité, d'en juger les impacts!

Camille
« Dernière édition: 29 Juin 2018 à 09:04:28 par admin » Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.13 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !