Bienvenue sur le forum de Camille Thirion
21 Juillet 2019 à 07:19:39 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Nouveau forum CTHIRION installé !
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Natura 2000  (Lu 542 fois)
admin
Administrateur
Membre Héroïque
*****
Messages: 809


Voir le profil
« le: 26 Avril 2018 à 13:33:48 »

Sites Natura 2000 : Quels impacts en agriculture? Sillon belge20/04/18, J.D.

Camille se demande: Comment a-t-on pu trouver autant d'Ha à classer en Natura 2000 si les pratiques culturales anciennes étaient si nuisibles?/color]

Témoignage : Plusieurs agriculteurs m'ont fait part de ce qui suit : Depuis que j'ai appliqué les nouvelles directives, les milieux  et les espèces intéressantes ont régressé ou disparu!

Je suis allée voir certaines situations et c'est vrai!

Des rus plus que centenaires clôturés, finie la biodiversité spécifique; des zones humides avec de nouvelles méthodes de gestion, et les orchidées se sont "réfugiées" ailleurs...?

Des pâtures à Grand hamster, ils ont filé dans les talus voisins et même dans les prés d'un manège...?
Au moment de la première coupe=date imposée, il semble qu'il étaient en train de se reproduire?

La présélection

Une catastrophe passée inaperçue sur des Ha!

Fumure et engraissement préventifs de prairies pauvres, des km de haies ancestrales avec poiriers et pommiers sauvages, merisiers, pruniers, nèfliers, cornouillers, noisetiers, prunelliers, rasées préventivement!
Marigots (cuvettes en pâture) asséchés avec des saules parfois pas identifiés botaniquement!
Zones humides drainées préventivement, gravières épuisées de leurs galets!
Personne ne parle de cela....c'est du ponctuel, du local, dit-on avec mépris!


Erreurs de méthode:

Pressées par les délais de l'Europe, les équipes sont plus  ou moins étoffées!
Parfois, un seul passage sur les sites alors que plusieurs visites, au moins saisonnières, sont nécessaires pour établir un inventaire floristique ou faunistique!

Le suivi, comment, par qui, les sanctions, la gestion? La DNF est déjà chargée de plein de nouvelles tâches liées au tourisme, au loup, au castor, au raton-laveur, le rat musqué, le ragondin....la gestion économique forestière....de plus en plus de changements d'affectation souhaitée! par les agents!
Que vont devenir les agents qui ont participé au classement des sites Natura 2000?
Au vu des fonds disponibles, déjà  pour les cours d'eau, les réserves naturelles......je suis de plus en plus inquiète.

Après ces commentaires personnels, retournons au contenu de l'article initial!

Comment utiliser utiliser ces terres à son avantage? Les primes ou le développement durable?

Les UG, allez lire plus haut et ce sont les praticiens qui parlent.....!

Pour moi, les mesures qu'elles sont préventives ou générales, c'est le moins d'intervention possible avec parfois des interdictions strictes de nouvelles pratiques culturales menaçantes pour la biodiversité présente!
C'est moins coûteux, moins contraignant et soulève plus aisément l'adhésion de l'agriculteur!

La restauration....restaurer une genévrière....j'ai écouté quelques naturalistes fiables....pourquoi ne pas d'abord se demander pourquoi elle avait disparu?
Restaurer pour une espèce, toujours un mal, la vision globale est mise à mal et parfois, un ensemble perd son identité càd son intérêt!

Prairies à contraintes fortes valorisantes : Sage position de Fourrages mieux mais je n'en attendais pas moins! Clin d'oeil
A chaque animal sa coupe : Bien compréhensible!


Clôtures cours d'eau en Natura 2000!

J'ai déjà évoqué dans un précédent article du Sillon belge :

Mesure que je peux soutenir dans les zones de la moule perlière (asphyxie par les dépôts) bien que le changement climatique les menace à court terme.

Clôture, système de pompage= fragilisation des rives!

Pertes de zones de nourrissage pour tous les échassiers petits ou grands,les cincles, les martins-pêcheurs, les grêles castagneux!
Raréfaction de certaines plantes aquatiques en amont de la clôture!
Abreuvoirs ou baignoires en lit bien garnis pour les rares loutres, de nuit!
Zones de nourrissage (abreuvoirs) pour les jeunes poissons carnassiers: brochetons, truitelles, perchettes, mais aussi chabots, vairons, goujons..

Pontes de batraciens en tête des abreuvoirs.

Zones de nourrissage des alevins de blancs, parfois de jeunes couleuvres!

Et un brin de pitié: quant il faut chaud, le bétail qui lorgne les "baignoires" où il fait bon tremper ses pattes : on a l'impression que le bétail ne comprend plus...anthropomorphisme Triste?

Pour la pollution, les flattes de vache ne m'ont jamais contaminée mais quand je vois ce qui passe en réalité :  des trop pleins de ferme, de campings, de résidences secondaires en direct, mais situées à un km de l'émergence  en rivière? Ne me dites pas que ce n'est plus possible depuis 2015, c'est même toujours le cas pour les têtes de frayères des ruisseaux à truite de Haute Ardenne!

Camille qui constate le fossé entre les mesures suggérées et la réalité du terrain!

« Dernière édition: 26 Avril 2018 à 15:10:30 par admin » Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.13 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !