Bienvenue sur le forum de Camille Thirion
26 Mars 2019 à 09:32:53 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Nouveau forum CTHIRION installé !
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Arrêtons!  (Lu 381 fois)
admin
Administrateur
Membre Héroïque
*****
Messages: 804


Voir le profil
« le: 17 Avril 2018 à 14:42:57 »

Message en réconfort de JF!

"Arrêtons de préserver la nature telle qu'elle est maintenant. Les espèces vont et les espèces viennent, c’est comme ça depuis toujours. » Tel est le message que le biologiste britannique Chris Thomas donne dans le livre* « Erfgenamen van de aarde » (Héritiers de la terre). Selon lui, s’il est vrai que les animaux et les plantes meurent à un rythme effréné, en même temps, la nature est occupée à conquérir le monde, et cela grâce à l'homme. Les organisations environnementales devraient dès lors abandonner leurs visions d’apocalypse.
Une résente étude germano-néerlandaise a montré que le nombre d'insectes avait diminué d'au moins 75 pour cent en moins de 30 ans. De nombreux experts parlent d'une nouvelle vague d'extinction car un quart des mammifères et près de la moitié des amphibiens sont menacés. Chris Thomas, professeur de biologie à l'Université de York en Angleterre, refuse de participer à cette pensée pessimiste : "Je me suis aussi inquiété dans le passé, mais j'ai remarqué qu'il y existe un autre aspect: dans de nombreux endroits, l'homme moderne fait augmenter la diversité biologique."
Thomas souligne que les arbres sont coupés, que les rivières sont détournées, que des villes sont construites, que nous voyageons et échangeons plus que jamais : "En conséquence, la flore et la faune se sont répandues partout dans le monde. La nature s'adapte et conquiert le monde. Le moineau domestique n'existait autrefois que dans la steppe d'Asie centrale, on le retrouve maintenant sur tous les continents, même sur des terrasses de café surpeuplées. » Selon lui, les deux tiers des animaux vivent dans des endroits où ils n'auraient pas survécu il y a seulement deux générations. Et les plantes sont encore plus rapides: au cours des 300 dernières années, plus de nouveaux croisements d'espèces végétales sont apparus en Grande-Bretagne que ce qui s'est éteint à travers l'Europe.
Le biologiste ne voit pas immédiatement une menace supplémentaire dans le changement climatique, bien que dix pour cent de toutes les espèces vivant sur la terre devraient s'éteindre : "Nous devons bien sûr essayer de réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais nous devons aussi réaliser qu'un changement climatique apporte des opportunités. Plus d'espèces préfèrent le chaud que le froid.»  Si la terre se réchauffe, la biodiversité augmentera probablement dans la plupart des régions, sauf dans certains endroits qui s’assècheront.
Cette vision optimiste n'enlève rien au fait que le professeur britannique plaide également pour la conservation de la nature : "Sans aucun doute, l'homme va initier toutes sortes de changements technologiques, dont nous ne pouvons pas encore imaginer les conséquences. En conservant sur terre autant d'espèces que possible, nous participons à la résilience de notre planète. Plus il y a d'espèces, plus il y a de briques pour un écosystème sain. », C’est ce qu’écrit Thomas dans son livre« Héritiers de la Terre » .
"Nous avons tendance à considérer tout changement comme un risque. Nous additionnons également ces risques. Ce n’est pas correct, parce que chaque changement apporte aussi des opportunités. Il y a des avantages et des inconvénients. » Voilà pourquoi Thomas espère que les organisations environnementales abandonneront leurs visions pessimistes et se montreront plus conscientes des opportunités qui se présentent en raison des changements constants dans la nature. "Nous devons apprendre à accepter la dynamique continuelle dans la nature. Les espèces vont et viennent. C'est comme ça depuis toujours. "

* traduction du livre :

 inheritors-of-the-earth-how-nature-is-thriving-in-an-age-of-extinction


Ouf, je me sens moins seule!

Camille
« Dernière édition: 17 Avril 2018 à 14:48:49 par admin » Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.13 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !