Bienvenue sur le forum de Camille Thirion
15 Novembre 2019 à 08:20:20 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Nouveau forum CTHIRION installé !
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Sous-semis en maïs  (Lu 819 fois)
admin
Administrateur
Membre Héroïque
*****
Messages: 817


Voir le profil
« le: 09 Avril 2018 à 20:28:25 »

Pour réduire l'érosion, le sous-semis gagne à être connu

J.V. ;Gilles Manssens du Cipf (Centre indépendant de promotion fourragère-UCL)
Sillon belge, 8/09/2017

Implantation simultanée de maïs et sous-semis

Sillon belge, 9/02.2018 G.Manssens, F. Renard, G. Foucart (Cipf-UCL)

Voilà une  méthode culturale découverte lors des excursions de l'Association d'Etudes floristiques!

Parmi les considérations techniques qui dépassent mes connaissances sur le sujet :

J'en ajouterai tout de même deux :  La couverture du sol réduit la remontée de l'eau par capillarité et donc son évaporation.
Même si une partie de cette eau est absorbée par les plantes du sous-semis, le bilan reste positif, on le sait depuis plus d'un demi-siècle en arboriculture.
Cette couverture en cas de gel tardif, en diminuant le rayonnement lunaire peut être bénéfique.


En excursion, près de Champion, une bande d'une vingtaine de m.de large, probablement pour dissuader le gibier de brouter les cultures fourragères de légumineuses proches, un fil électrique longeait d'ailleurs les taills proches sur plusieurs km. Hélas, ce fil était souligné par du Roundup!

Pourquoi je souligne le fait qui va suivre, la bande est divisée en deux sections, l'une désherbée, feuillage chlorotique, pas d'adventices au pied, l'autre d'un vert à croquer non désherbée ou fleurissent des adventices ou des messicolles!

Géraniums, camomille, lamier pourpre, pensées sauvages de plusieurs espèces, fumeterre, myosotis, chrysanthèmes de moissons,trèfle blanc, quelques lotiers .....  toutes ces plantes étaient fréquentées par de nombreux insectes, abeilles et guêpes sauvages, papillons...
Dois-je vous dire que ces deux parcelles étaient de même taille et que le non-désherbage n'avait pas l'air d'être un handicap.
Petite précaution, je ne sais pas si c'était une même variété ni si les semis avaient été similtanés.
J'en ai parlé à Joseph Francois qui m'a dit qe ces adventices pompaient pas mal de ressources!
J'ai pourtant vu d'autres parcelles non ou mal désherbées où le maïs était prospère.

Quelle ne fut pas ma joie de découvrir les deux articles précités...enfin!

Dans le coin, à quelques km, tiens une culture de maïs avec des graminées au pied...bizarre? En bordure :  abondance d'adventices ou de messicoles, plein d'insectes sur le versant sud...au choix, vive la biodiversité, chacun y trouvant son compte!

Et puis, lotier, trèfle blanc, fétuque rouge ou ray-grass ne laissent pas indifférent le petit gibier, qui peut brouter bien à l'abri des rapaces sous le maïs.

Petite suggestion, pourquoi ne pas mélanger des plantes messicoles en même temps que le maïs et le sous-semis en bordure? Vu les avancées techniques, un petit réservoir annexe à solliciter en bordure?

Dans cette technique du sous-semis, on introduit parfois du lotier ou du trèfle blanc, enfin pour nos bourdons, si menacés, une provende qui peut être tardive vu que le maïs est souvent récolté assez tard!


En tous cas, j'ai trouvé la technique attrayante!
Pour une fois que je ne suis pas critique....!

Camille
« Dernière édition: 09 Avril 2018 à 21:07:33 par admin » Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.13 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !