Bienvenue sur le forum de Camille Thirion
28 Juillet 2017 à 01:38:55 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Nouveau forum CTHIRION installé !
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Etre ou milieu vivant!  (Lu 1919 fois)
admin
Administrateur
Membre Héroïque
*****
Messages: 710


Voir le profil
« le: 29 Août 2015 à 22:21:44 »

Etre ou milieu vivant, une même approche?
Sillon belge 2011

Je vous ai délaissés durant quelques temps. La raison? Voici deux mois, j’ai découvert que le «crabe» avait fait de moi son hôte. Ce fut l’occasion en toute sérénité de vivre une nouvelle aventure scientifique mais aussi de tracer un parallèle entre agronomie et médecine!

Première rencontre, examens et prélèvements. Je précise déjà que le choix du chirurgien est dominé par ses écrits: je sens «l’homme de terrain». Celui-ci est interpellé, il n’a pas l’habitude de tels propos. Huit jours plus tard, nouvelle rencontre en milieu universitaire : «vous êtes un beau cas». Ce que je traduis par: «Je ne serai pas un casse-tête pour l’équipe qui va me prendre en main». Premier aveu du chirurgien:
«Voici ce que je vais entreprendre comme suivi» me dit-il. Deuxième aveu: «c’est une décision collégiale!»

Si le mot cancer ne m’a pas émue, la mise en berne de cinq années de ma vie et la tutelle qui en résulte (et, ce après un entretien d’à peine une heure), me bousculent davantage. Je ne suis pas un échantillon que l’on intègre dans une analyse statistique avec quelques paramètres autour du cou. Malgré la gravité du moment, la riposte trotte déjà dans ma tête! Mon approche de la méthode scientifique a toujours eu comme base une longue observation de paramètres multiples lors de recherches écologiques ou de consultations entomologiques. Ici, je n’y trouve pas mon content !

Le lendemain, après une nuit à la recherche d’informations sur des sites professionnels, je préviens les
spécialistes que je ne poursuis pas et que je n’exclus même pas de quitter la scène définitivement si ma santé se détériore !
Le lendemain, un appel téléphonique me tire du lit. C’est le chirurgien. Nous expliquons nos points de vue. Le courant passe…
Il me propose une seconde vision qui me satisfait mieux.
Il faut dire que j’avais rédigé un long «mail» au milieu de la nuit. J’expliquais qu’au-delà de mon cas, la méthode scientifique n’est pas respectée…
Le message est reçu au-delà de mes espérances, espérance pour des approches plus humaines ou moins ravageuses pour l’être humain.
Pour des raisons de disponibilité, je suis versée chez un second chirurgien, un chercheur en pleine activité, partie prenante d’une nouvelle méthode d’investigation en cours d’évaluation à Paris. Cadeau suprême pour moi: la curiosité scientifique a été le moteur de ma vie, mais le fait que cette évaluation ne se fera pas avant 2012 est un pari sur la confiance: mon voisinage à Gembloux avec l’expérimentation scientifique va là encore soutenir mes convictions trempées! Je perçois aussi que la commission collégiale, que je croyais naïvement être un rassemblement de compétences doté d’un esprit critique aiguisé, ressemble plutôt à un parapluie.

J’ai l’impression aussi qu’un protocole sécuritaire de soins, élaboré au sein d’une telle commission, est, pour l’essentiel, le fruit de la confrontation d’analyses statistiques ou de tableaux de morbidité. Un ordinateur fait peut-être l’essentiel du tri des compatibilités entre un bilan clinique et les connaissances actuelles pour établir un protocole standard de soins.
Je recontacte plusieurs de mes mentors à Gembloux, où il m’est confirmé un lourd pressentiment: c’est aussi la manière actuelle de préparer des aménagements ou des gestions en milieu naturel. Quelle déception pour moi!

Prenons un exemple: vous êtes sensibilisé par les mesures agri-environnementales; une équipe vous rend visite avec ses tableaux comparatifs pour chacun des paramètres primordiaux de votre parcelle, érosion, exposition, historique, sol, couverture… Ensuite une commission collégiale vous propose une mesure ciblée sur vos objectifs… Trois ans plus tard, l’aménagement n’a rien apporté à la biodiversité.
Tout comme l’être vivant, une parcelle est un objet unique: les paramètres primordiaux sont une première base de discussion; dans le vivant, les paramètres accessoires ont aussi leur importance. Dans le cas de cette parcelle, les éléments naturels (paramètre accessoire) encore présents dans le voisinage ont suffi à la faune en place qui ne s’est pas aventurée dans les espaces artificialisés de la MAE.
Tout comme pour l’aspect médical, le paramètre accessoire avait donc bien des chances de faire échouer une approche basée uniquement sur des paramètres primordiaux: le vivant ne répond pas à des lois mathématiques qui régissent les phénomènes physico-chimiques !

Que ressort-il des lignes précédentes? La disponibilité d’outils performants en matière de statistique dispense certains scientifiques d’utiliser leur cerveau; ils renoncent à ce fabuleux pouvoir qu’ils ont d’un choix discriminatoire fondé sur la connaissance!
Ils deviennent ainsi des «appliquants », que l’on pourra bientôt remplacer par des logiciels, qui auraient en plus le mérite de ne pas être influençables! C’est très triste, l’absence de cours de l’histoire ou de la philosophie des sciences n’est pas étrangère à cette dérive.
Rassurez-vous, je serais encore sans doute parmi vous pour un temps, le passage sur le «billard» et ses suites se sont révélés une partie de joie, forte que j’étais du bienfondé de mon combat dans cette aventure scientifique.

Maintenant, j’affronte bientôt une forte tête académique bien décidée à me faire rentrer dans le rang. «Cours
toujours mon lapin, et ne rêve pas de me déstabiliser, j’en ai vu d’autres!"

Commentaires

A chaque réunion de la commission oncologique, le"Prunier académique" à la lecture de mes interpellations a été secoué durant quelques temps!
Camille
« Dernière édition: 11 Décembre 2015 à 18:07:19 par admin » Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.13 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !