Bienvenue sur le forum de Camille Thirion
26 Mai 2019 à 02:11:33 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Nouveau forum CTHIRION installé !
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Apiculteur averti, enfin!  (Lu 1669 fois)
admin
Administrateur
Membre Héroïque
*****
Messages: 805


Voir le profil
« le: 06 Septembre 2014 à 21:25:01 »

Une rencontre

La semaine dernière, tout à fait fortuitement, en Hesbaye flamande, un panneau sur une grande clôture: Beientuin, beienkorf, beienbos.....qu'est-ce?

Samedi, je me risque à insister, je me présente et j'explique ce que je cherche à démontrer!
Il pilote des visiteurs durant plus de deux heures en néerlandais tandis que je visite son terrain!

Ingénieur civil en activité indépendant dans le secteur privé, son hobby avec son fils, l'apiculture!

Discussion "à bâtons rompus", nos échanges sont un régal.

Production du miel jusqu'à fin juillet et élevage de reines, dans son jardin de deux hectares où sont rassemblées des plantes indigènes mais aussi des arbustes exotiques introduits, le tout à floraison tardive, il a vu clair, on sent l'homme de terrain qui ne se contente pas des écrits copié/collé qui fleurissent partout.
Il m'explique qu'il a des ruches dans les fruitiers en intensif, puis ensuite en tilleul : pas de problèmes avec les pesticides.."non". D'après mes observations en effet, les abeilles butinent le coucou ou les pissenlits entre les rangs de basses-tiges ou sur les MAE à phacélie à quelques mètres des plantations abondamment pulvérisées, ou sur les ronces en lisière des îlots boisés!
Les ruches sont logées à l'intérieur d'un abri en bois fermé avec des planches d'envol vers l'extérieur..."non pas de pertes dans les colonies en hiver" me dit-il.
Il m 'explique alors : "mes abeilles pondent jusqu'à fin octobre alors qu'autrefois, elles cessaient de pondre fin août ou début septembre" , il possède donc des colonies populeuses qui ne sont pas affamées grâce aux floraisons tardives qui les entourent.
Les abeilles étaient très actives lors de ma visite sur toutes ces plantes du jardin et sur du tilleul de Chine très odorant.
Nous nous reverrons, je voudrais aussi voir l'impact sur les Apides solitaires.

Je suis enfin sortie des éternelles alarmes : pesticides, OGM, parasites, maladies, nous avons bel et bien un problème de gestion de nos sites adjacents : talus, lisières, bords de champs tondus déjà  à la mi-août : voilà la vraie piste de réflexion et non les alarmes successives comme la dernière sur la destruction des moutardes, allez me lire plus haut (biodiversité)! Nos abeilles ont faim et ce n'est pas les miellées artificielles qui résolvent cette famine!
Mais bien sûr, trop facile, pas de crédits, pas de primes, pas d'emplois!

Un exemple frappant

En contrebas, un bois privé dont la gestion est confiée à Natuur en Bos, à vocation gestion nature dans le Limbourg, ils ont coupés 150 robiniers et châtaigniers (sous réserve de  la traduction peut-être marroniers?) parce que ce n'étaient pas des essences indigènes, évidemment pour le risque d'invasion, on"repassera"!
Notre apiculteur se voit privé d'une fameuse source de pollen et de nectar!

Camille toute ravigotée!
« Dernière édition: 06 Septembre 2014 à 21:40:31 par admin » Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.13 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !