Bienvenue sur le forum de Camille Thirion
25 Juin 2018 à 10:27:29 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Nouveau forum CTHIRION installé !
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1] 2 3 ... 10
 1 
 le: 21 Juin 2018 à 12:30:15 
Démarré par admin - Dernier message par admin
Ce 20/06.2018

Le long de l'Ourthe entrée de Comblain, de la route, on entend les kayaks racler le fond de la rivière.

Je descends jusqu'à Poulseur, je n'y vois pas de kayaks mais le niveau d'eau est très bas pour la saison.
Faut-il rappeler que l'on lache plus facilement les barrages pour les kayaks que pour la faune!

Le ravel est très fréquenté et quelques rares pêcheurs, un des rares coins où l'on peut accéder sans trop de difficultés au bord de l'eau et pas trop loin de son véhicule.

Pauvres pêcheurs, rarissimes en bord de Meuse et ailleurs, accès de plus en plus limités!
Succès en embarcation pour la pêche au silure, de plus en plus d'adeptes.

Camille

 2 
 le: 20 Juin 2018 à 21:55:18 
Démarré par admin - Dernier message par admin
Plus jamais revu depuis,ni en ce mois de juin 2018, alors qu'il est encore signalé en Flandre!
Les mesures n'ont pas été prise malgré mes recommandations pour assurer la protection des terriers repérés en tournière!

Camille

 3 
 le: 17 Juin 2018 à 11:38:14 
Démarré par admin - Dernier message par admin
Second Projet, St-Michel-Freyr,c'est parti!

Premier projet à Nassogne, de longs échanges avec Eric DOMB, ma méfiance vis à vis de Marc COUCKE.
Je préfère voir les chasseurs et la DNF gérer de telles entités, DNF qui a failli y perdre ses prérogatives.
J'ajouterai que gérer un parc animalier et assiumer la problématique des synergies d'une forêt, cela requiert d'autres qualités.
De plus,  la plupart des scientifiques chargés de ces projets, les voient sous l'angle de leur spécialité, rarement comme nos ingénieur(e)s Eaux et Forêts d'autrefois, selon une vision globale!
Les autorités locales n'y voient que des intérêts économiques, les autorités régionales une "grande vitrine" de leur message politique.
Tapage incompréhensible aux yeux du grand public sur la Chasse éthique.

Camille

 4 
 le: 16 Juin 2018 à 14:59:07 
Démarré par admin - Dernier message par admin
SB, 12/06/21015

Petite faune!

La petite faune serait menacée par les pratiques culturales, les pesticides, la chasse, les prédateurs ou les mordants, les rapaces… Ce n’est pas si simple, les propos méritent d’être nuancés !
Dans le Site de grand intérêt biologique (SBIG) du plateau d’Oleye et environs, l’animal qui m’inquiète le plus, c’est le chien non tenu en laisse, sous contrôle ou non de son maître. Le chien court partout, perturbant surtout en cette saison, la reproduction en cours.
Il disperse les chevreuils prêts à mettre bas, éparpille les levrauts à peine éloignés du gîte, inquiète les lapins dans leur terrier. Il «découve» faisans, perdrix, rares cailles.
Hormis ce gibier, n’oublions pas qu’il existe aussi les oiseaux nicheurs au sol : busards, alouettes, vanneaux, bruants, bergeronnette printanière, pipits, traquets,  et parfois la bécasse des bois dans les bois reliques de Hesbaye. Reptiles ou batraciens, hérissons en sont parfois les victimes et aussi des rongeurs ou des mordants  menacés.
La propriété privée, le maintien sur les chemins de remembrement, la tenue en laisse, des règles rarement respectées !
Lorsque j’explique cela aux passants, ils « tombent des nues », ils n’ont jamais pensé à cela. La plupart réagisse favorablement. Mais la phrase suivante survient souvent : les agriculteurs sont les vrais pollueurs. Mais alors, moi, je réplique : «  autant limiter les dégâts… ou vous mangez des pommes véreuses ou tachées ? » Alors, c’est le silence confus !
Pour se venger de l’agriculture polluante (sic), on abandonne ses poubelles en bordure des champs, même avec du verre cassé, on les brûle au pied des arbustes ou des talus.  Bravo pour nos animaux domestiques ou sauvages.

Une petite anecdote pour détendre : je croise dans une « Réserve naturelle », un maître genre macho à la barbe taillée « au crayon », accompagné d’un mastiff. Moi qui caresse n’importe quel cabot, je me méfie (surtout à la vue du du maître). Soudain, le chien se lève sur les pattes postérieures, il me lèche la main et sollicite des caresses. Le maître lui dit alors : « Qu’est-ce qu’il t’arrive ? »
Je m’éloigne en sens inverse et j’entends alors : « Qu’est-ce qu’il te prend ?». Le chien s’est assis et ne veut plus bouger. Dès que la laisse se détend, il avance vers moi qui m’éloigne.
Si vous me croyez « anti-canin », c’est « râpé » !
Camille

 5 
 le: 13 Juin 2018 à 19:22:48 
Démarré par admin - Dernier message par admin
Parmi les livres qui m'ont fait découvrir le Monde de la chasse, les hôtes de la forêt, la braconne : en italique, autres titres de l'auteur!

Auquier André. : Nuit de braconne.(conte ardennais), Ed. Jean Petitpas Bomal s/Ourthe. date?

De la St-Hubert à la St-André. Nichée de faisans, hardiesse de faisandeaux. De la bécasse au vanneau. Mai du muguet ou des naissances au marais. Bilan de Nemrod......

Colleaux Gilbert : Ma vie dans la forêt ardennaise, mémoires d'un garde-chasse. 1994 Ed. O.Marchal

Genevoix Maurice : Raboliot. 1925 Ed. Grasset. La forêt perdue. 1957-1982 Ed. Plon

Goijen Jacques : Le Maître de Céans. 2004 & 2015 Ed. Ecole Liégeoise du Paysage-Liège,
Chasses d'Ardennes.  1989 Ed.Chauveheid Epuisé
Communions ardennaises 1995 I.P.L. Epuisé

Ponçon Jean-Claude : La braconne. 1989 Ed. Lattès

Poulain Claude : Le grand traquet. 1982 Ed.La table ronde

 6 
 le: 13 Juin 2018 à 12:45:45 
Démarré par admin - Dernier message par admin
Actes du Colloque de la Fondation St-Hibert, 29 mai 2009 : Gestion des espaces forestiers ouverts pour la faune sauvage et domestique.

Actes du Colloque de la Fondation St-Hubert, 27 mai 2011 : Les droits et devoirs de gestion de la faune sauvage. Actes du colloque de la Fondation St-Hubert, 25 mai 2012
Stratégies de reffective des populations d'ongulés sauvages.

Actes du Colloque organisé parr les ASBL Faune et biotopes et Wildlife & Man, et le SPW Service public de Wallonie Centre culturel de la Marlagne (Wépion) 26 juin 2012
Demain la chasse : comment reprendre l'initiative?
Solutions concrètes en faveur du gibier en plaine

Actes du colloque de la Fondation St-Hubert, 25 mai 2012
Stratégies de reffective des populations d'ongulés sauvages.

 7 
 le: 13 Juin 2018 à 12:42:00 
Démarré par admin - Dernier message par admin
Précautions

Les articles, en relation avec les sujets de préoccupation développés dans les divers chapitres des fils de discussion ont été publiés dans les pages du Sillon Belge ou de Silva Belgica.

Datant parfois de plus de dix ans, ces articles recèlent toujours un fond de vérité mais doivent parfois être actualisés en vertu de recherches récentes, législation, concepts, comportements, prises de conscience nouvelles.

Le recensement effectué, je prendrai plus tard un peu de temps pour actualiser ou faire des restructions à mes propos.

Disponibles sous forme de Pdf gratuits ou de scans sur demande à camile.thirion@cthirion.eu

Par ordre chronologique  :

SB= Sillon Belge

Epiceas et biodiversité. Mythes ou réalités? Silva Belgica, 2004
Regards naturalistes sur la coupe à blanc. Silva belgica, 2005, 2 part.
Le grand chagrin de la faune wallonne. SB, 2007, 2 part.
Gagnages ou la praire en forêt? Réflexions naturalistes. Silva Belgica, 2007
Coupe à blanc, la maudite! Et pourquoi? SB, 2007
La chasse pour améliorer la biodiversité? SB, 2007
Nouvelles menaces sur la biodiversité. SB, 2007
La forêt et ses multiples fonctions. SB, 2007
Chemins forestiers...espaces pour la biodiversité. Silva Belgica, 2008 et SB, 2007
Gérer la biodiversité dans et hors Natura 2000. Silva Belgica, 2008
La forêt: Un repère pour l'homme moderne. SB, 2009
Biodiversité, agriculture et gestion du paysage. SB, 2009, 2 part.
Terres agricoles : Nouveau potentiel de biodiversité. SB, 2010
Natura 2000, MAE, Natagora....SB, 2011
Demain la chasse : comment reprendre l'initiative? Commentaires perso Colloque 26 juin 2012 SB, 2012
Régulation des ongulés sauvages. Voix de la terre, SB, 2012
Forêts d'Ardenne, tourisme vert. SB, 2013
Le blaireau, un nuisible? Nature Ethique, Fondation St-Hubert N°248
Réflexions par rapport à l'article" Dégâts provoqués par une protection excessive de certains prédateurs, essai de définition J.F. de le Court, point de vue environnementaliste. Silva Belgica, 2013
La problématique du blaireau. SB, 2013
MAE et moratoire. point de vue environnementaliste! SB, 2014
Nassonia, espoir ou utopie? SB, 2016
Agriculture, chasse et petite faune, l'impossible équation? SB, 2016
Des effets d'annonce localement destructeurs. SB, 2017

Bonne lecture!
Camille

 8 
 le: 11 Juin 2018 à 14:32:48 
Démarré par admin - Dernier message par admin
Réalité!

Parmi mes connaissances "anti-chasse" qui ne comprennent pas la nécessité de la régulation pour une meilleure cohabitation Homme/animal :

Elles me disent, pourquoi ne pas photographier les animaux plutôt que les tuer?

Jusqu'au jour où dans un beau quartier résidentiel près d'une jolie promenade longeant un grand bois (Profondeville), le réveil les ramène à la réalité :

Un chevreuil a brouté vignes, ronces, framboisiers et clématites et quelques légumes du potager, un sanglier a labouré le pelouse à la recherche de vers de terre ou avalé tous les tubercules de dahlias ou les bulbes de bégonias, déterré les carottes, la clôture en ayant pris un sale coup.

Chasse-photo

Elle n'est pas sans risques :

Au bord d'un étang, milieu fragile, la végétation des rives se voit piétinée, les jeunes batraciens à peine sorti de l'eau au printemps ou les jeunes couleuvres aussi.
Partout, jachères, friches, champs ou bordures, gare aux couvées ou nichées éparpillées, rapidement repérées par les prédateurs!

Dérangements des jeunes cervidés, s'il sont caressés et l'odeur de l'humain perçue, la mère peut les abandonner.

Les cervidés dérangés peuvent s'encourir vers les voies de circulation à grand trafic notamment aux bords des voies rapides ou des voies de chemin de fer.

Voilà des raisons qui me font craindre l'accès plus ouvert à la forêt du Ministre R.Collin!

Autre souci!

Lorsqu'un animal rare est aperçu et que les photos mentionnent où on peut le rencontrer, c'est "la ruée" oserais-je dire la "curée".
Heureusement les sites de photo comme observations/natuurpunt.be ne mentionnent plus ces données limitant le risque de destruction volontaire ou de piégeage pour des espèces protégées.

Autre exemple, un oiseau rarissime est de passage, s'il est décelé, bientôt 50 télé-objectifs le guettent au bord d'un site ou d'un jardin.
Ce besoin d'un scoop, de sensationnel, pour des naturalistes, je ne trouve pas cette démarche saine.
Si vous avez envie d'une photo pour vos références, arrangez-vous avec d'autres désignés à cet effet et de confiance pour l'avoir en prêt.

Curieusement, pour certains, la chasse-photo a un relent discret de prédation!

Camille

 9 
 le: 11 Juin 2018 à 13:22:51 
Démarré par admin - Dernier message par admin
Initialement en application du 15 avril au 30 juin, cette période s’étend désormais du 1er  avril au 31 juillet.
Sur entérinement du Ministre R.Collin!

Enfin!

Mais pourquoi se limiter à la campagne!

La problématique est la même au village et en ville.

Les oiseaux y nichent aussi dans les haies, les abeilles y butinent aussi au printemps.
En ville, l'importance de la taille des haies est cruciale, là où l'on trouve peu d'endroits où nicher.

On devrait aussi interdire le débroussaillage systématique ainsi que la fauche des pieds de haies, ronces, orties, abri du gibier et petite faune.

Revers de la médaille, la plupart des espèces de haies peuvent être des réservoirs de maladies pour les cultures fruitières : Feu bactérien (jamais prouvé), rouille, oidium, tavelure....mais vu  l'intensité des pulvérisations, ce propos prend des allures anecdotiques!

Camille

 10 
 le: 08 Juin 2018 à 14:27:22 
Démarré par admin - Dernier message par admin
Celine MARY, SB 8/06/18

Quatre gros oublis majeurs

Rumex, dangereux pour reins •   

Parties toxiques : plante entière
•   Principe actif : acide oxalique sous forme d'oxalate de potassium
•   Circonstances d'intoxication : lors de consommation en frais ou mélangé aux fourrages
•   Toxicité : observée chez les bovins, petits ruminants et le cheval, pour des doses importantes
•   Organes cibles : action sur le sang (hypocalcémie par chélation) et le rein (lithiase oxalique)
•   Symptômes : après une latence de moins de 24 h, l'animal présente une entérite avec salivation (action mécanique des cristaux d'oxalates) et une hypocalcémie avec décubitus et convulsions. Si les animaux survivent quelques jours, une insuffisance rénale s'installe (urémie, syndrome urémique



Samares (hélices) de certains érables pour les chevaux, des accidents l’an passé!

L'explication scientifique aux mortalités fulgurantes chez les chevaux ...
www.reflexions.uliege.be/.../lexplication-scientifique-aux-mortalites-fulgurantes-chez-...
de C Delguste - ‎


Fruits noirs du cornouiller sanguin

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cornouiller_sanguin
Aller à Toxicité - Toxicité. Les fruits et les feuilles contiennent de l' aucubine et des tanins qui, à la suite de leur ingestion en .../i]

Melilot en graines, contient de la coumarine= mort au rat, dangereux pour les moutons !

Le long des jardins, Ligustrum ovalifolium : à baies noires, Prunus lusitanica, Lonicera tatarica
La plupart des arbustes à feuillage persistant en bordure des jardins présente des risques d'autant que d'origine"exotique", ils sont mal connus!

Camille

Pages: [1] 2 3 ... 10
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.13 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !