Bienvenue sur le forum de Camille Thirion
29 Janvier 2020 à 00:21:11 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Nouveau forum CTHIRION installé !
 
  Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
  Voir les messages
Pages: 1 ... 16 17 [18]
256  Accueil / Conservation de la nature: les difficultés des inventaires fauniques / Re : Inventaires naturalistes : difficultés et suggestions! le: 29 Janvier 2009 à 15:28:27
Voici la réponse de J.L. RENNESON  (Marbehan) à mon avant-projet de texte:

A l'heure actuelle, souvent , ce sont souvent des entomologistes amateurs qui font des
recherches fondamentales sur les inventaires des espèces de Belgique et leur écologie,
 cela devrait être mis en évidence et soutenu. Ils rencontrent pas mal de difficultés dans leur tâche.
 
 La nécessité d'échantillonage permettant des déterminations
 correctes, des révisions par la suite et la conservation de matériel de référence et de comparaison devrait être admise.
 
 Il est également nécessaire de former des jeunes car la relève n'est guère assurée selon moi.

Il y a une nécessité absolue de réviser les textes de loi en ce qui
concerne les espèces protégées, car non seulement ceux-ci manquent
complètement l'objectif de protection des habitats, mais permettent
également à une certaine autorité (conservateur de réserves, agent de surveillance dépendant de divers ministères) d'abuser de leur
pouvoir.
 
Il serait également utile de redonner une image positive des entomologistes auprès du grand public, la caricature de l'entomologiste en short au casque colonial armé de son filet est dépassée!
 
 Essayer de faire comprendre aux propriétaires et gestionnaires de RN
 qu'en matière d'insectes, il n'y pas que les papillons(de jour) et que
 dans les RN, aussi il est indispensable de faire de recherches sur d'autres groupes.
 
Le terme "collectionneur" devrait être banni des discussions, car cela n'apporte rien de positif. J'ai souvent entendu dire de telle ou telle personne : c'est un "collectionneur", quels sont les critères, et a-t-on le droit de cataloguer ainsi les gens?

Voilà je pense que c'est déjà pas mal pour l'instant.
Tu me diras ce que tu en penses.

 Jean-Luc[/left]
257  Accueil / Conservation de la nature: les difficultés des inventaires fauniques / Inventaires naturalistes : difficultés et suggestions! le: 29 Janvier 2009 à 15:16:13
A vous Naturalistes,

La mise en pratique, en Belgique, des diverses législations concernant les inventaires naturalistes m’interpelle!
Entrave à la bonne connaissance des milieux ou des espèces, elles ne me semblent pas aboutir à une meilleure sauvegarde de la Nature!
Je voudrais  rassembler des témoignages fiables sur l'application de ces législations, qu’il s’agisse de problèmes de circulation, de prélèvements ou d’obtention d'autorisations, de refus d'accès pour des excursions entomologiques!

Qui oserait avouer une capture nécessaire à l’identification d’une espèce  en provenance d’une réserve, sa mise en collection éventuelle, son observation? Je pense aussi aux jeunes naturalistes qui rencontrent des difficultés à s’initier dans leur apprentissage même dans le cadre d’exigences scolaires.


Aucune distinction de ma part entre institutions, administrations, amateurs, professionnels, entre la problématique des réserves à statuts divers, sous Natura 2000, la forêt publique ou privée ou d’autres milieux ruraux ou industriels sans statuts particuliers, chacun d’entre nous peut être concerné !

Plusieurs experts m’ont avoué ne plus pouvoir travailler efficacement en Belgique, les articles sur la faune belge deviennent rares!
Les demandes d’autorisations de prélèvements ou  d’études tournent au cauchemar même pour les plus chevronnés d’entre nous et je ne parlerai pas des formulaires à remplir pour mettre en collection un insecte protégé trouvé mort.
L’historique de la faune ou de la flore de Belgique va connaître des lacunes de plus en plus graves si de plus en plus de naturalistes renoncent à étudier ses composantes !


Pour estimer la biodiversité, nous avons tous des approches différentes selon les groupes étudiés, ces approches peuvent être complémentaires!
A l’heure actuelle, les différentes approches, le tout à l’observation, le tout à la photo ou le prélèvement ont une fâcheuse tendance à s’exclure, mettant en danger des pans entiers de l’étude de la biodiversité : ces exclusions engendrent la prise de mesure de gestion inadéquate ou la sélection de quelques types de milieux privilégiés au détriment d’autres !
Les fascicules «  Etat de l’environnement wallon » sur l’entomologie ne reposent quasi plus que sur l’observation, orientant ainsi les mesures de protection ou de gestion des milieux seulement pour les groupes concernés par l’observation : Odonates, Orthoptères, Coléoptères saproxylophages ou coccinelles, carabes, Lépidoptères,.....  !
En effet, les groupes d'insectes qui permettent l’identification sur le terrain sont attachés à des milieux particuliers et on ne prend quasi plus en considération que les pelouses sèches ou les milieux humides, les vieilles forêts!
Faut-il rappeler aussi qu'en cas d'erreur d'identification, la photographie ou l'observation ne permettent aucune vérification à long terme sur les données!

Ainsi au Conseil supérieur wallon de la Conservation de la Nature, les problèmes des naturalistes qui ne pratiquent pas le « no kill » ne suscitent que peu d'attention. Sur le terrain, ils sont l’objet de tracasseries administratives,de poursuites pénales, de confiscation de matériel ou d'abus de pouvoir.

Il est aussi aberrant que des naturalistes "contributeurs" d'un classement, se voient parfois privés de la possibilité de suivre l’évolution de la flore, de la faune ou la protection des habitats qu’ils ont permis de sauver sous le prétexte que pour identifier les espèces de certains groupes, ils doivent prélever des spécimens sur le terrain!

Ne pourrions-nous nous pas nous rassembler pour dénoncer les dérives dans l’application des diverses législations concernant les inventaires et les répercussions qui en découlent pour le maintien de la biodiversité  ou sa connaissance?
Si vous avez des confrères que le sujet préoccupe, aidez à la diffusion de cette enquête qui fera l’objet d’une synthèse dans un avenir proche !
Si vous entrevoyez des pistes pour améliorer la situation actuelle, n'hésitez pas à m'en faire part!

Camille Thirion


Réponse et suggestion, ici ou apocrites@cthirion.com
ou Camille Thirion
68, rue de Warfusée,
B-4400 Awirs



Pages: 1 ... 16 17 [18]
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.13 | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !